Published: January 2017
Author(s): Alistair Cole, Romain Pasquier

Montée des populismes, abstention récurrente, rejet des structures partisanes, profonde défiance vis-à-vis des élites politiques en général… La crise démocratique qui touche la France (comme d’autres pays comparables) n’est pas chose nouvelle1. Les derniers résultats d’une enquête de l’institut YouGov pour Sciences Po Lyon et Sciences Po Rennes révèlent le caractère multiniveaux de cette crise2. Loin de concerner les seuls responsables politiques nationaux, elle concerne en réalité l’ensemble de notre organisation institutionnelle, du local à l’Europe. L’originalité de cette enquête est ensuite de saisir ces processus de confiance à différentes échelles. L’enquête montre clairement un déficit de responsabilité dans ce modèle de gouvernance multiniveaux. Bien que très ambivalents ou hostiles aux institutions, les citoyens interrogés font davantage confiance à deux niveaux de gouvernement : la ville (pour les compétences de proximité) et le gouvernement central (pour la protection sociale, l’égalité d’accès aux services publics ou l’aménagement du territoire). Le soutien aux niveaux intermédiaires de gouvernement est sectoriel ou localisé mais apparaît comme une forme faible de légitimation. L’absence clé est celle de l’Union européenne, faiblement identifiée comme un acteur pertinent même dans des secteurs où elle joue manifestement un rôle essentiel.